La prime à la naissance : La PAJE, l’aide de la CAF

L’arrivée d’un enfant au sein d’une famille est un grand événement dont les jeunes parents se réjouissent mais pour lequel ils vont également avoir de nombreuses dépenses à assumer. La PAJE (Prestation d’accueil du jeune enfant) ou aide à la naissance a donc été créée pour les aider à accueillir leur enfant le plus sereinement possible.

Qui peut prétendre à la prime de naissance?

Cette prestation sociale, dont le but est d’aider les jeunes parents à prendre en charge les frais liés à l’arrivée d’un enfant, aussi bien médicaux qu’alimentaires, est versée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) et soumise à des conditions de ressources. La prime pourra alors être perçue si les ressources du foyer sont inférieures au plafond lié à leur situation. Le plafond des ressources varie en fonction de la situation professionnelle et familiale du foyer c’est à dire en fonction du nombre de revenus perçus par le couple ainsi que du nombre d’enfants nés ou à naître.
Pour une naissance en 2018, l’organisme examinera les ressources du foyer en 2016.

Quelles sont les formalités administratives pour l’obtenir ?

Pour pouvoir prétendre à la prime à la naissance, la jeune mère doit se soumettre à un premier examen médical pour confirmer sa grossesse, elle recevra alors un document intitulé « premier examen médical prénatal » qu’elle devra faire parvenir à la Caisse d’Assurance Maladie (feuillet rose) et à la Caisse d’Allocations Familiales (feuillets bleus) dans une limite de quatorze semaines.

Attention, si le foyer ne bénéficie pas déjà de prestations sociales de la part de l’organisme, il devra fournir dans le même temps une déclaration de situation ainsi qu’une déclaration de ressources. Si le foyer perçoit déjà des prestations sociales, la mère pourra alors déclarer sa grossesse en ligne depuis le site de la CAF.
Les dossiers déposés sont examinés à partir du sixième mois de grossesse.

À combien s’élève la prime à la naissance et quand est-elle versée ?

Pour 2018, le montant de la prime est de 941,68 € net par enfant. Ce montant est versé en fonction du nombre d’enfants à naître. Ainsi, si les jeunes parents attendent des jumeaux, des triplés ou plus, la prime sera automatiquement multipliée par le nombre d’enfants à naître au sein du foyer.

Elle est versée au cours du septième mois de grossesse ou le septième mois suivant la déclaration de grossesse si elle est déclarée avant le 1er janvier 2015. A compter de cette date, le versement se fait avant la fin du dernier jour du second mois suivant la naissance.

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *