aide financière à la mobilité

La nouvelle aide à la mobilité professionnelle : conditions d’attribution et montant

Début janvier 2014, Pole Emploi a modifié le dispositif d’aide à la mobilité. L’aide au déménagement et au double loyer ont été supprimées.

Le nouveau dispositif prend en charge les frais d’hébergement, de repas et les frais klomètriques ou bons de transport dans le cadre d’une recherche d’emploi ou d’une reprise d’activité distante de plus de 60 kilomètres de sa résidence principale.

Qui sont les bénéficiaires de l’aide mobilité 2018

Pour pouvoir prétendre à l’aide de Pole Emploi, vous devez faire partie d’une des dispositions suivantes :

  • Non indemnisé ou percevant une allocation chômage inférieure ou égale à 28,86 euros par jour (montant minimum de l‘ARE)
  • Non inscrit comme demandeur d’emploi mais reprenant une activité
  • Créateur ou repreneur d’entreprise ayant le statut de salarié

 

Quelles sont les conditions d’attribution de l’aide à la mobilité 2018

Pole Emploi accorde l’aide à condition de respecter des critères de recherche ou de reprise d’emploi :

  • L’entretien se situe à plus de 60 km ou à plus de 2 heures aller-retour de la résidence principale
  • l’entretien doit concerner un contrat de travail d’au moins trois 3 mois consécutifs ou un CDI

 

Quel est le montant de la nouvelle aide a la mobilité 2018

En fonction de la prise en charge accordée, un plafond journalier est fixé par type d’aide à la mobilité :

  • 30 euros par nuit dans le cadre de l’hébergement
  • 6 euros par jour dans le cadre de la prise en charge des repas
  • 0,20 euros par kilomètre parcourus (aller-retour) dans le cadre de la prise en charge des frais kilométriques
  • Prise en charge des bons de transport ou de réservation SNCF : le montant est calculé en fonction des conventions nationales passées entre Pole Emploi et les transporteurs

Vous pouvez cumuler les différentes aides dans la limite de 5 000 euros par an (en incluant l’aide aux entretiens d’embauches).

 

Quelles sont les démarches à effectuer

Pour en faire la demande, vous devez vous rendre au Pole Emploi dont vous dépendez et compléter le formulaire aide mobilité.

Cependant, il faut respecter des délais de demande :

  • Dans les 7 jours suivant l’entretien ou le jour du concours
  • Dans les 30 jours suivant la reprise d’activité ou l’entrée en formation

Pour justifier de votre situation, il vous sera demandé :

  • La facture du titre d’abonnement de transport en commun
  • La facture pour l’hébergement

En ce qui concerne la prise en charge des frais kilométriques, aucun justificatif n’est demandé.

 

Quelle est la durée de versement

Le versement de l’aide à la mobilité dépend de votre situation au moment de la demande. Les aides seront versées :

  • Durant les 30 jours suivant le retour à l’emploi
  • Tout au long de la formation pour les demandeurs d’emploi

Le total des aides accordées ne pourra cependant dépasser 5 000 euros par an.

 

En savoir plus sur l’aide pour l’année 2018

Pour en savoir plus sur la nouvelle aide à la mobilité 2018, vous pouvez consulter :

http://www.aide-sociale.fr/nouvelle-aide-mobilite/

http://travail-emploi.gouv.fr/informations-pratiques,89/les-fiches-pratiques-du-droit-du,91/chomage,125/les-aides-a-la-mobilite,17394.html#sommaire_2

 

Related posts:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *